La Chaire Accenture Strategic Business Analytics associe deux principes

  • Le développement d’une stratégie transverse à l’entreprise

164123455_lowL’ESSEC et Accenture considèrent le Business Analytics comme un moteur de croissance qui va révolutionner la façon dont les entreprises interagissent avec leurs clients mais aussi la façon dont les différents éléments de ces entreprises interagissent entre eux. Outre les besoins en compétences statistiques et informatiques, l’analyse de donnée nécessite une connaissance métier fine. Elle nécessite une capacité à transmettre l’information obtenue d’une manière intelligible pour obtenir des résultats positifs.

Cela implique de collecter des données (relatives par exemple aux clients, aux concurrents, aux tendances). Cela implique d’y appliquer des méthodes et des modèles statistiques. Mais cela implique aussi de pouvoir les mettre en relation avec les problématiques liées aux métiers. Cela implique, enfin, de pouvoir tirer des enseignements de ces analyses afin de les transmettre à ceux qui prendront et appliquerons les décisions.

Les projets de Business Analytics ont un caractère transverse : les données collectées par le service informatique seront exploitées par les fonctions Finance ou Marketing. Elles peuvent également contribuer à (re)définir la stratégie des département Opérations ou Ventes. La gestion d’un projet d’analyse de données est donc un enjeu complexe, mais crucial. Or, les entreprises ne disposent bien souvent pas des processus, des compétences, de l’organisation ou des technologies nécessaires à la mise en œuvre de ces projets transverses.

  • L’interaction entre praticiens et académiques

Pour développer des méthodologies, des modèles analytiques rigoureux et pertinents, il est essentiel d’utiliser des données réelles. Cela s’avère également crucial quand il s’agit de tester l’utilité des technologies et des outils conçus. Les chercheurs sont capables d’élaborer les méthodologies et les modèles mais leurs recherches sont souvent entravées par un accès limité aux données réelles. La collaboration entre les académiques et les praticiens dans ce domaine ouvre la porte à un esprit nouveau associant innovation, rigueur et pertinence.

La définition des questions de recherche par les praticiens et les académiques garantit donc, d’une part, la mise à disposition de l’état de l’art de la recherche, et, d’autre part, la pertinence au regard des problématiques concrètes que les praticiens rencontrent.

  • Une approche stratégique des problématiques Business Intelligence

En combinant ces deux principes, l’approche de la Chaire consiste à répondre aux enjeux complexes des entreprises et des administrations. Au cœur de notre vision, on trouve la volonté de s’assurer que les données d’une organisation sont traitées comme un patrimoine, un atout à faire valoir. Que l’entreprise dispose des bonnes données, au bon moment et au bon endroit. Et que celles-ci permettent de tirer des enseignements, des conclusions claires orientant les décisions d’une manière efficace et efficiente.

La montée en puissance de la prise de décisions basée sur l’analyse des données est une question de mentalité, de culture et d’organisation, mais aussi de processus, de structure et d’architecture informatique adaptée.